Zoom sur... l'arrosage

Même si chaque plante a des besoins spécifiques en arrosage, quelques règles générales peuvent s'appliquer pour l'ensemble de vos plantes.


ARROSER COMME UN PRO


Température de l'eau: Comme la majorité des plantes craignent l'eau trop froide (ou trop chaude), laissez reposer votre eau pendant une journée pour qu'elle soit à température ambiante. En plus, cette pratique permet au chlore (certaines plantes y sont sensibles) de s'évaporer.


Quel arrosoir choisir ? Il existe toute une gamme d'arrosoirs sur le marché. Mais lequel choisir ? L'important, c'est d'avoir un embout de type «douche» pour que l'eau soit répartie, comme lors d'une pluie. Sinon, vous risquez de faire des trous dans le terreau et à la longue, cela peut mettre à nu et assécher les racines de vos plantes. Choisissez la bonne taille d'arrosoir pour qu'il soit adapté au nombre de plantes que vous possédez. Vous n'en avez qu'une ou deux ? Un petit arrosoir fera l'affaire. Vous avez, au contraire, une jungle intérieure ? Peut-être qu'un seul arrosoir ne sera pas suffisant.


Combien d'eau donner à ma plante ? Lorsque vous arrosez, assurez-vous de mouiller toute la motte de votre plante, jusqu'à ce que de l'eau s'écoule dans l'assiette et videz l'excédant d'eau quelques minutes après l'arrosage. Pourquoi ? Si vous n'arrosez votre plante qu'en surface, elle ne développera pas ses racines en profondeur et il est primordial de vider le surplus d'eau pour éviter qu'elles ne pourrissent.

Si votre plante n'a pas d'assiette parce qu'elle est plantée directement dans un cache-pot sans trou, assurez-vous qu'il y ait un fond de drainage (soit de gravier ou de billes d'argile) à l'intérieur du pot.


Types d'arrosages: Vous pouvez arroser la majorité vos plantes à l'arrosoir, mais certaines préféreront les bains (les épiphytes par exemple) ou l'arrosage par capillarité (petits formats, certains cactus et certaines succulentes par exemple).

Pour donner un bain à votre plante, plongez-la dans l'eau et laissez-la baigner quelques minutes, ou jusqu'à ce que le substrat soit imbibé. Laissez égoutter en vous assurant qu'il ne reste plus d'eau au cœur de la plante, puis replacez-la.

Pour arroser par capillarité, déposer vos plantes dans une assiette pleine d'eau et laissez-les boire quelques minutes, ou jusqu'à ce que le terreau soit mouillé. Cette méthode est idéale pour les plantes qui ont tendance à pourrir facilement ou si le terreau est très sec.

Astuce: vous pouvez aussi doucher vos plantes mensuellement à l'eau tiède. Cela permet de nettoyer les feuilles poussiéreuses et de déloger les parasites.


À quelle fréquence arroser ? Cela dépend des besoins en eau de votre plante ! Certaines plantes vont tolérer la sécheresse et d'autres préfèreront un terreau légèrement humide en tout temps. Si vous n'êtes pas certain des besoins en eau de votre plante, consultez nos fiches d'entretien ! Pour savoir si votre plante a besoin d'être arrosée, plantez vos doigts ou un bâton dans la motte à au moins 2po de profondeur pour en vérifier l'humidité. Vous pouvez aussi soupeser votre plante: si elle est lourde, c'est qu'elle est humide, si elle est légère, c'est qu'elle est sèche. Bon à savoir: espacez les arrosages lorsque la température est plus fraîche et arrosez plus fréquemment lorsque la température est plus élevée.


Quand arroser ? Arrosez vos plantes idéalement le matin. En les arrosant le soir, vous favorisez les conditions pour l'apparition de maladies fongiques.


Et la vaporisation ? Certaines plantes (surtout les plantes tropicales) ont besoin d'une bonne humidité ambiante, donc les arrosages seuls ne sont pas suffisants. Les vaporiser régulièrement peut être nécessaire pour qu'elles restent belles et en santé. Attention ! Certaines plantes (comme les cactus par exemple) n'ont pas besoin d'être vaporisées et préfèrent l'air sec.











381 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout